Les particuparticules janus de variete multiplesles  Janus sont  des particules dissymétriques nommées ainsi en référence au dieu romain Janus. Ce dieu était représenté avec une tête mais avec deux visages opposés.

Les particules Janus à l’image de la déité antique sont des micros ou nano-objets comportant deux (ou plusieurs) faces de propriétés différentes. Par exemple, un particule Janus peut avoir une moitié avec des propriétés hydrophile et l’autre moitié hydrophobe.

Cette particularité unique permet d’envisager une quantité infinie de particules différentes jouant sur cette dissymétrie d’activité chimique ou/et de polarité.

Ces particules constituent donc, une catégorie de matériaux, qui présente un intérêt croissant à la fois pour l’industrie et la communauté scientifique. En effet, de telles particules peuvent être utilisées dans un grand nombre d’application, allant des domaines de la catalyse aux traitements thérapeutiques en passant par le domaine des textiles, de l’agroalimentaire, des capteurs, de l’imagerie.

Malheureusement, à cause de leur architecture si particulière, la synthèse de particules Janus reste un challenge. 

Les technologies utilisées actuellement pour produire de tels objets dissymétriques ne permettent pas une synthèse facile à grande échelle.

Le procédé élaboré par l’équipe pallie tout ou partie des inconvénients des procédés connus à ce jour, par la mise en œuvre d’une technique véritablement tridimensionnelle et présentant une grande souplesse d’utilisation, qui rend possible la formation d’une large gamme de particules Janus en termes de matériaux, tailles, formes et nature de la modification. Il permet la formation de particules Janus de taille micronique ou submicronique présentant une forme isotrope ou anisotrope et dont la partie modifiée a une forme spécifique.

Le projet PROJANUS

Logo de l'ANRLe projet ProJanus a été financé par l’ANR pour une durée de 2 ans avec pour objectif de proposer une stratégie cohérente pour le développement du procédé  mis au point par l’équipe pour en faire un procédé industriel.

Ce scale-up permettra une production à grande échelle de particules Janus de natures et de compositions différentes.

Au cours du projet, le prototype de réacteur industriel sera testé, développé et finalement utilisé pour la synthèse à la demande de particules Janus commercialement intéressantes pour des partenaires industriels potentiels.

L’objectif final est non seulement de consolider la propriété intellectuelle en déposant des brevets supplémentaires pour des particules spécifiques, mais surtout d’aboutir au licencing de la technologie à des entreprises qui ont besoin de grandes quantités, comme dans le cas d’applications grand public comme le papier électronique. En parallèle, le lancement d’une start-up est prévu, pour  produire des particules Janus génériques ou personnalisées en fonction des différents besoins des clients.

Les objectifs :

  • développer un réacteur industriel permettant la synthèse de plusieurs kilos en simultanée,
  • déposer des brevets supplémentaires,
  • licencier la technique a des industriels intéressés,
  • création d’une start-up.